La Londe-Les-Maures Mai 2018 – Michel Debrue

 

Notre Voyage à La Londe les Maures en ce mois de Mai 2018

Lors de mes précédents voyages, je vous ai déjà entretenu de ce beau petit village de vacance Azureva, de La Londe les Maures, que nous avions déjà visité à deux reprises.

Comme j’aime l’histoire, je vais vous conter en quelques mots celle de La Londe les Maures. Cette région de la France est occupée depuis les temps préhistoriques par les ligures, les bormani et autres phocéens. Par la suite comme une grande partie de la région, elle fut occupée par les romains qui cultivaient déjà l’olivier, la vigne et les céréales et créèrent le port d’Argentière. Ces activités ont été poursuivies au moyen âge sous la direction des moines qui fondèrent de grands domaines agricoles.

Le nom de la Londe apparaît pour la première fois en 1678 ou un certain Antoine Lemonier, d’origine normande, acquiert une parcelle de Terrain et y établi un château, le château de la Londe, londe étant un mot signifiant en vieux normand forêts ou bois. La paroisse de La Londe ne fut créée que le siècle suivant en 1788, et dépendait toujours de la ville d’Hyères.

A partie de 1875, La Londe devint une riche région minière de plomb et de Zinc qui fut à l’origine d’une voie de chemin de fer qui passait juste à côté du village Azureva.

Récemment ; la commune a connu de grosses inondations en 2014 et de grands incendies de forêt en 2017.  

Cette parenthèse historique étant fermée, je vais vous entretenir de notre séjour dans ce charmant village de vacances dans lequel nous avons été accueillis, sans surprises, par un directeur sympathique et une équipe dynamique qui nous a présenté le village et les activités qui seraient organisées lors de notre séjour et comme de coutume, l’apéro de bien venue nous a été offert.

A moins d’être très difficile, ce beau village est très bien entretenu et fleuri à tout pour nous séduire, les chambres sont belles, lumineuses et assez spacieuses. Pour les amateurs il y a piscine, salle de sports et des activités y sont organisées quotidiennement, marche nature, visites de marché etc… Ainsi que les jeux apéritifs ou les petits belges ont été imbattables, avec entre autre, Gisèle-Noëlla qui était en forme au point d’en perdre la voix mais pas l’apéro ! Le karaoké avec le mécanicien chanteur, Guy, qui nous a donné un bel  extrait de son registre vocal et nous a permis de passer une agréable soirée.

Un bon nombre d’habitués étaient présents lors de ce voyage et quelques nouveaux qui je pense ont été très vites intégrés dans le groupe des Séjours Cyclos.be.

Cette région est superbe et permet à chacun de trouver son bonheur. La plage, des décors à couper le souffle et la montagne parcourue de belles routes avec des points de vue extraordinaires. 

Cette année la météo était un peu moins agréable que d’habitude en début de séjour, temps un peu plus frais et plus couvert. Cependant nous avons pu rouler chaque jour sans pluie et sous une température acceptable dont la courbe a été ascendante au fur et à mesure du déroulement du séjour et le soleil de plus en plus présent.

Au point de vue mécanique et à ma connaissance, il n’y a pas  eu de gros soucis à l’exception de Fernand qui n’a pu malheureusement effectuer toute les étapes prévues. Ah la technologie !

Pour ma part, j’ai retrouvé mes amis de sorties des grands parcours Jacquy, Ivan, Noël, Pierre et quelques autres qui nous ont parfois accompagnés, qui comme moi, aiment les distances plus longues.  

Cette fois, Jean-Claude avait composé le programme avec les incontournables Mont Faron, la Garde Freinet, Sioux Blanc etc…

Chacun possède les itinéraires, les trajets GPS sont mis à disposition de tous. 

Le principe est bien établi, chacun choisit le programme de ses journées, la liberté étant absolue pour autant que les responsables sachent qui fait quoi.  

En ce qui concerne la nourriture, je pense que nous n’avons pas eu à nous plaindre, elle était à hauteur de la réputation de l’établissement et de ce que nous avions connu précédemment.

Je remercie mon compagnon de chambre, Charlie, un gars super bien!   

Le succès de ce séjour n’a pu exister que grâce aux petites mains qui ont œuvré pour le rendre possible, je parle de Jean-Claude, Chantal (dite le GPS), Francis (mari du GPS), Guy le mécanicien- chanteur, Charles qui n’avait pu être présent lors de ce voyage et Mme Duchateau la trésorière.  

Tous à Tence en septembre 2018.

 Michel

             

             

5 (100%) 1 vote
(Visité 188 fois, 1 visites aujourd'hui)

Be the first to comment on "La Londe-Les-Maures Mai 2018 – Michel Debrue"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*